"Vos libraires prennent le large du dimanche 24 Juillet au lundi 15 Aout inclus !
Nous vous retrouvons Mardi 16 Aout pour la rentrée littéraire ainsi que pour vos commandes scolaires !

Toutes les commandes passées durant nos congés seront traitées à notre retour.
Nous vous souhaitons un très bel été et de belles lectures !"

EAN13
9781912339938
ISBN
978-1-912339-93-8
Éditeur
MACK BOOKS
Date de publication
Dimensions
27 x 17 cm
Poids
1701 g
Langue
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

The Citadel: A Trilogy

Mack Books

Indisponible
The Citadel est une histoire racontée en trois mouvements: cartographier un itinéraire à travers la découverte, la perte et le renouvellement à travers les paysages étranges de l'Afrique contemporaine. En 2007, Mame-Diarra Niang est retournée au Sénégal pour enterrer son père après avoir passé des années à vivre en France et en Côte d’Ivoire. Sa relation équivoque et intime avec le continent africain se traduit par une représentation réfractée dans laquelle les lieux devant la lentille de Niang sont à la fois étudiés et transformés en fabuleux non-lieux. Au "Sahel Gris", les déserts désaturés à l'extérieur de Dakar, où les projets d'infrastructure sont abandonnés à la poussière, évoquent un état de suspension permanente entre mouvement et inertie. "At the Wall" présente une interrogation prismatique des surfaces et des périmètres de Dakar, dépeignant une ville étrangement drainée de vie humaine mais dense de ses traces. Et à "Metropolis", Niang entre enfin dans le ventre de la bête, regardant vers l'extérieur de l'intérieur de la foule superficies urbaines de Johannesburg, éblouissantes dans la lumière du sud. Au centre de la vision de Niang se trouve la notion de -plasticité du territoire-, dans laquelle une investigation personnelle du lieu devient indiscernable de la propre métamorphose du photographe et le paysage devient un -matériau pour produire plusieurs moi-. Dans ces œuvres, rassemblées ici pour former un projet soutenu, une relation profondément personnelle mais rigoureusement analytique avec le lieu émerge, offrant une image complexe et stratifiée pour contrebalancer les visions occidentales historiques et impérieusement motivées de l'Afrique en tant que terre vacante.
Mame-Diarra Niang est née en 1982, à Lyon, en France, et vit à Paris. Elle a grandi entre la Côte d'Ivoire, le Sénégal et la France et est une artiste et photographe autodidacte. Dans ses créations, elle explore sa conception de la «plasticité du territoire». La première exposition personnelle de Niang, Sahel Gris, a eu lieu à l'Institut Français de Dakar en 2013. Sa première exposition personnelle en Afrique du Sud, «At the Wall», a eu lieu à Stevenson à Johannesburg en 2014. Le travail de Niang a été présenté dans IV Bienal de Montevideo / Traversias atlánticas Uruguay (2019); «Récentes histoires / Photographie africaine contemporaine et art vidéo de la Walther Collection» à Huis Marseille, Pays-Bas (2018); «Affinités affectives», 33e Biennale de São Paulo (2018); «Strange Attractors», un projet de publication curatoriale lancé lors de la 10e Biennale de Berlin (2018).
Sahel Gris: Relié suisse avec pli accordéon, bords peints à fond perdu sur papier non couché At the Wall: Couverture rigide, papier couché
Metropolis: Broché, pli japonais, papier couché
S'identifier pour envoyer des commentaires.