"Vos libraires prennent le large du dimanche 24 Juillet au lundi 15 Aout inclus !
Nous vous retrouvons Mardi 16 Aout pour la rentrée littéraire ainsi que pour vos commandes scolaires !

Toutes les commandes passées durant nos congés seront traitées à notre retour.
Nous vous souhaitons un très bel été et de belles lectures !"

Start-up nation, overdose bullshit - Parce que c'est notre p
EAN13
9782374251561
ISBN
978-2-37425-156-1
Éditeur
Rue de l'échiquier
Date de publication
Collection
LES INCISIVES
Nombre de pages
112
Dimensions
19 x 11,1 x 1 cm
Poids
162 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Start-up nation, overdose bullshit - Parce que c'est notre p

Rue de l'échiquier

Les Incisives

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Dans ce pamphlet, Arthur de Grave développe une critique drôle et vive du gouvernement actuel, qui cherche à considérer la France telle une entreprise jeune, dynamique et ambitieuse. Il expose les grosses ficelles de ce projet politique qui se prend très au sérieux et cherche à savoir quelle est la réalité de la Start-up Nation, au-delà des tweets et tribunes enthousiastes dont elle fait l’objet.
Car le ver est dans le fruit : les ambassadeurs sont invités à être des « entrepreneurs de l’État». On dématérialise à outrance tous les services publics, on noue des partenariats avec les géants californiens du numérique, avec l’idée que, pour renouer avec les bénéfices, la France aurait besoin d’être coachée par un Jeff Bezos ou un Mark Zuckerberg, version 100 % ENA.
Pour en finir avec une telle baudruche, Arthur de Grave revient sur l’histoire de cette mythologie, en regardant comme elle s’est forgée sous d’autres cieux : en Israël – premier État à avoir revendiqué le titre de « start-up nation », ou en Estonie – le pays de licornes telles que Skype, Taxify ou TransferWise. Et si la Start-up Nation n’était ni plus ni moins que le véhicule d’un discours de propagande ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.